Galerie

le T711, que des bonnes surprises !

Il faut des centaines d’heures de travail pour arriver à la première lumière d’un instrument, et pour ce 711, c’est ce soir 22 février. La veille j’ai profité de la présence de Frédéric Burgeot (http://fredburgeot.fr/) pour mettre en place  le miroir primaire de 48 kilos dans son barillet, monter toute la structure et réaliser une première collimation mais la météo du soir n’était pas favorable aux premiers tests.

concentration

Le primaire est maintenant en place, opération à réaliser à deux personnes…

 

Je réalise le plus souvent les premières lumières seul sur la plateforme mais Fred Burgeot est là, à dessiner au 1m et ce sera l’occasion de partager ce moment toujours intense de la naissance officielle d’un instrument. C’est toujours un moment stressant que ce test sur le ciel. Y a-t-il des erreurs de conception ou de réalisation ? Le foyer tombera-t-il à la position choisie ? Les mouvements seront-ils agréables ? L’équilibrage constant ? Le miroir sera-t-il de qualité ? Plus que quelques minutes à attendre pour avoir la réponse à ces questions…

L’installation est très rapide, l’instrument est roulé jusqu’au plot « est », le plot central étant réservé au  1m.

La nuit commence à s’installer et pour faciliter le réglage du telrad, une cible s’impose d’elle même, Venus. Ethos 13 mm glissé dans le Paracorr, le tube optique est donc amené sur ce phare céleste. Dès les premières secondes d’utilisation je perçois la docilité de l’instrument et lorsque la planète apparaît dans le champ, je vois que l’optique va être à la hauteur. Malgré sa position basse, l’image est superbe, bien contrastée, le beau croissant est bien découpé sur le fond du ciel. Réglage rapide du telrad, il est temps de pointer une étoile pour régler le barillet. A la position théorique des masses des contrepoids, l’image est pleinement satisfaisante, les réactions du barillet et de la structure sont très saines.

L’alignement de l’Argonavis se passe sans problème et la vérification de la qualité du pointage se fait sur … M42. L’Ethos 21 mm donne un grossissement de 136x, la belle nébuleuse rentre parfaitement dans le champ. Le contraste est excellent et la palette de couleurs visibles impressionnante.
Passage obligé du ciel d’hiver, le Clown, NGC 2392, mais pour faciliter les choses, mise en route de la motorisation. Les paramètres de démultiplication calculés sont proches des paramètres réels mais je compte les affiner pour éliminer une petite dérive non préjudiciable en visuel. Le seeing est de la partie, à 360x, la centrale est une minuscule tête d’épingle. Qu’il est tentant de grossir pour avoir une meilleure idée du poten-« ciel », le Takahashi 5mm fait grimper le grossissement à 575x… et ne change pas la finesse de l’image, la centrale est toujours ponctuelle… bluffant ! Vite, le zoom 2/4 Televue… à 720x,  c’est encore incroyablement propre, défini. Il faut pousser le zoom à plus de 1000x pour commencer à voir une « dégradation » de la centrale.

Jupiter est encore très basse mais la tentation est trop grande,  passage à 13 mm pour commencer et c’est la confirmation des impressions laissées par les observations précédentes, le ciel est très bon et l’instrument à la hauteur des attentes. L’image est belle mais la dispersion atmosphérique bride l’instrument. Démontage rapide de la configuration photo pour pouvoir utiliser l’ADC en combinaison Powermate4x/Panoptic 24 mm, le grossissement résultant est autour de 420x. Que c’est beau ! Irréel à cette élévation ! Je ne peux m’empêcher d’appeler Frédéric pour qu’il puisse profiter du spectacle, j’ai des scrupules car il dessine des objets faibles mais tant pis, il faut qu’il voie ces images et il n’est pas déçu par le spectacle.

La tentation est trop grande, placement de l’ASI224mc dans le porte oculaire pour avoir une idée du potentiel de l’ensemble. A l’écran les images sont très belles mais je suis le mauvais maillon de la chaîne. Le PC a été réinstallé récemment et je n’ai plus ma version habituelle de Firecapture, de même, ma dernière utilisation date d’il y a maintenant quelques mois. Ce n’est pas grave, je vais chercher tranquillement à reprendre mes marques pendant que Jupiter grimpe dans le ciel. Enregistrement de quelques vidéos à des vitesses anormalement lentes, le PC est pourtant équipé d’un SSD. Je finis par retrouver les bons paramètres mais c’est la mauvaise surprise, la turbulence se dégrade, impossible de retrouver la finesse du début. C’est une déception mais il faut faire avec,  il fallait être plus réactif…

jupt700

Jupiter au T711, Asi224mc

jupt700-ir

Jupiter au T711, IR, Asi224mc

jupglacee

Humidité et froid pour cette première lumière mais l’enthousiasme réchauffe !

 

Fin de nuit à 4:30, fatigué mais heureux de voir que ce 711 est une bête de course… La bonne nouvelle est qu’il va être à Stellarzac pendant un certain temps car son propriétaire ne peut pour le moment l’héberger, il est donc présent sur la plateforme pour une durée indéterminée. Son propriétaire passera sur place pour l’utiliser et il sera « en démonstration » pour les personnes de passage sur la plateforme. Cerise sur le gâteau, c’est cet instrument que j’aurai le plaisir d’utiliser pour imager durant son hébergement à Stellarzac !

A suivre !

 

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires sur “le T711, que des bonnes surprises !

    • Merci Frédéric, en faite, il n’a pas encore sa place définitive, c’est pour cette raison qu’il est hébergé à Stellarzac par son propriétaire pour une durée indéterminée. Je ne vais pas m’en plaindre ! D’habitude j’ai un petit pincement quand je vois partir les instruments mais là, je vais pouvoir en profiter pendant un certain temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s